Santé.  Bientôt des vaccins contre la grippe plus efficaces grâce à l'ARN messager ?

Après le coronavirus, la grippe ? L’entreprise américaine de biotechnologies Moderna a annoncé mercredi qu’elle avait débuté les essais sur des humains d’un vaccin contre la grippe basé sur la même technologie que celle utilisée dans’ son AR vaccin-19 contre:

Ces tests inclront 180 adults et permettront d’évaluer la sécurité et l’intensité de la réponse immunitaire provoquée par l’injection de ce produit, baptisé mRNA-1010.

L’efficacité des vaccins “classiques” comprise entre 40% et 60%

S’ils sont concluants, ces essais pourraient donner naissance à une nouvelle génération de vaccins plus performants contre la grippe.

En effet, les sérums qui existent déjà contre cette maladie saisonnière utilisent des virus inactivés ayant perdu leur capacité à déclencher une infection, qui mais restant capables de provoquer une réponse du système immunitaire En revanche, la souche doit être sélectionnée des mois à l’avance, ce qui diminue les performances du produit. Aujourd’hui, l’efficacité des vaccins contre la grippe est comprise entre 40% et 60%.

À l’inverse, les vaccins à ARN messager ne se concentrent que sur une petite partie du virus. Il s’agit d’injecter dans l’organisme des brins d’instructions génétiques, appelés justement ARN messager, qui vont pousser l’organisme à fabriquer un antigène spécifique. Cette pointe va ensuite être détectée par le système immunitaire de la personne vaccinée, qui va se mettre à produire des anticorps. Ces derniers seront alors capables de combattre le virus – ici, la grippe – si la personne est “réellement” infectée.

Entre 300,000 et 650,000 morts par an à cause de la grippe

Grâce à cette technologie, inconnue du grand public il ya encore quelques mois, plusieurs souches de grippes peuvent être visées en même temps par un même vaccin et grâce à une seule injection. Le produit testé par Moderna ciblera les sous-types de grippe A et B.

READ  How SARS-CoV-2 Recruit Human Cells - A Healing Practice

Si les résultats sont concluants et que l’entreprise de biotechnologies parvient à élaborer un vaccin plus efficace contre la grippe, il s’agira d’une véritable révolution à l’échelle mondiale. Selon l’Organisation mondiale de la santé, la grippe est en effet responsable de 3 à 5 millions de cas de maladies graves chaque année et de 290,000 à 650,000 décès.

Depuis l’élaboration des vaccins de Moderna et de Pfizer, de nombreux laboratoires accélèrent leurs études l’ARN messager, un principe connu depuis plusieurs décennies par les chercheurs. La technologie pourrait permettre d’élaborer des vaccins plus performants contre des maladies graves qui circulent encore dans le monde, comme le paludisme ou la tuberculose. Et même de mettre au point des vaccins contre des pathologies qui en sont encore dépourvues. Moderna a par exemple deja lancé les essais de son vaccin expérimental contre le sida basé sur l’ARN messager.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here